Accueil > Les pièces > 2008, L’Oiseau vert > L’Oiseau vert : résumé

L’Oiseau vert : résumé

article publié par Brice Parent le 25 janvier 2008 (modifié le 24 janvier 2008 et consulté 2823 fois).

ACTE I

I,1 (une rue) :

Brighella, devin annonce devant Pantalone que la reine Ninette n’est pas morte, ses jumeaux non plus, et que le roi est de retour.

I,2 (idem) :

Querelle conjugale des tripiers. Truffaldino reproche à sa femme d’avoir recueilli deux bâtards → départ des deux enfants qui reprochent son égoïsme à Sméraldine !

I,3 (sous l’évier) :

Ninette reproche à l’oiseau vert de la gaver. Pour la première fois en 18 ans, il se met à parler et lui révèle la vérité sur le sort qu’on lui a jeté, et sur ses enfants (ils sont en vie).
I,4 (plage déserte) :
Barbarina se plaint du froid et de la faim, tandis que son frère philosophe. Apparition de la statue Calmon et prophétie sur le galet noir : seule Barbarina y croit. Ils rejoignent le palais du roi.

ACTE II

II,1 (palais du roi ?) :

Tartaglia pleure sur son sort. Pantalone, qui lui fait remarquer ses yeux rouges, se fait rabrouer → P. ne lui révèle rien de ce qu’il sait.
Retrouvailles entre le roi et Truffaldino qui se plaint de son sort et regrette le passé ave le roi ; mais il n’agit que par intérêt
Entrée de la reine mère qui reproche à son fils sa faiblesse et son amour pour Ninette.
Entrée de Brighella. La reine ne comprend pas sa prophétie sur le retour des jumeaux.

II,2 (devant le palais du roi) :

Jet du galet noir par Barbarina et apparition d’un palais.

ACTE III

III,1 (nouveau palais des jumeaux) :

La reine mère supplie Brighella de lui révéler qui habite le palais. Celui-ci, qui lorgne sur son testament, lui conseille de provoquer l’orgueil tout neuf des jeunes gens qui y résident. Il ne donne pas leur identité.

III,2 (idem) :

Barbarina, devenue hautaine, commence par rejeter Sméraldine, puis la prend comme dame de compagnie.
Renzo tombe amoureux d’une statue de son jardin. Il rejette Truffaldino venu lui réclamer de l’argent, puis décide de le garder à ses côtés. Il lui confie son amour et appelle à l’aide l’oiseau vert.

III,3 (balcons des 2 palais) :

Tartaglia aperçoit avec sa longue vue Barbarina et en tombe amoureux.
Tartagliona intervient et pique l’orgueil de Barbarina en lui disant qu’elle ne possède ni « la pomme qui chante », ni « l’eau qui danse » gardés par la fée Serpentine.

III,4 (palais des jumeaux) :

Renzo présente la statue à Truffaldino qui le pense fou. De plus, il lui dit que l’oiseau vert lui a confié un poignard à remettre à Barbarina, et qu’il lui a promis de ranimer la statue s’il se bat au péril de sa vie. Il propose donc à sa sœur de lui ramener les deux trésors tant désirés. S’il meurt en mission, le poignard saignera / sinon il brillera.

III,5 (sous l’évier) :

Ninette se plaint de l’absence de l’oiseau vert. Arrivée de celui-ci qui reproche à Calmon de ne pas avoir suivi ses plans : il n’était pas question de créer un palais, ni de donner à la statue du jardin du palais l’effigie de Ninette !

III,6 (grotte de la fée) :

Truffaldino et Renzo entendent le chant des pommes. Quand le premier veut s’en saisir, 2 fauves apparaissent Calmon vient à leur secours : il abreuve les fauves et fait maintenir la porte de la grotte ouverte : ils se saisissent de la pomme et l’eau. De plus, Calmon donne la parole à la statue du jardin.

ACTE IV

IV,1 (palais des jumeaux) :

Renzo, qui a ramené Pompéa dans son palais, veut lui rendre la vie contre sa volonté.
Sméraldine et Truffaldino informent Renzo que sa sœur veut se rendre à la colline de l’ogre pour capturer l’oiseau vert afin de pouvoir épouser Tartaglia (c’est la condition posée par la reine mère). Renzo décide donc d’agir pour elle : si le poignard saigne, cela signifiera sa mort.
Barbarina, ravie de l’initiative de son frère, le suit. Pompéa n’arrive pas à les retenir.

IV,2 (palais du roi) :

Pantalon craint d’assister à une nouvelle tragédie oedipienne.

IV,3 (idem) :

Dispute Tartagliona – Tartaglia : elle le déshéritera s’il épouse Barbarina.
Pantalone annonce que les jumeaux sont sans doute morts à la colline de l’ogre : joie de la reine-mère / désespoir du fils.

IV,4 (colline de l’ogre) :

Arrivée expresse de Renzo et Truffaldino à la colline de l’ogre. Couardise de T. qui veut appeler au secours Calmon. Renzo puis Truffaldino sont transformés en statues.
Arrivée de Barbarina qui pense avoir tué son frère.
Calmon cherche à dissuader Barbarina d’attraper l’oiseau, mais lui expose tout de même l’épreuve. Elle la remporte et redonne vie à son frère et T., grâce à une plume de l’oiseau.

ACTE V

(sièges de verdure dans le palais des jumeaux)

Jeux amoureux avec la plume.
Alors que le roi presse Barbarina, celle-ci lui dit que l’oiseau vert lui a fait des révélations dignes d’une tragédie grecque. Il interprète mal les prédictions de la pomme → l’oiseau vert intervient et révèle toute la vérité. Noces des deux enfants, reine-mère transformée en tortue et Brighella en âne.

COMMENTAIRES
comments powered by Disqus

Partager

Mots-clefs

atea2008 / L’Oiseau vert