ATEA - Atelier théâtre de l’École alsacienne
Accueil > Histoire du théâtre > Nolant de Fatouville > Arlequin empereur dans la lune

Arlequin empereur dans la lune

En 2014, les lycéens de l’ATEA – Atelier théâtre de l’École alsacienne ont représenté une commedia dell’arte, Arlequin empereur dans la lune, d’après la pièce de Nolant de Fatouville. Afin de restituer le travail de la commedia dell’arte, la pièce a servi de support et le texte a été enrichi grâce à un travail collectif mené par les élèves de l’option théâtre.

Vidéo d’Arlequin empereur dans la lune de Fatouville en entier

Le texte

Nolant de Fatouville, auteur du XVIIesiècle, écrit Arlequin empereur dans la lune. De larges extraits de cette pièce ont été recueillis, dans le livre d’Evariste Gherardi : Le Théâtre italien, tome I.

arlequin_empereurdanslalune


Début de la pièce

Scène 1
Le Docteur et Pierrot
Le théâtre représente un jardin, au fond duquel on voit une grande lunette d’approche montée sur son pied.

LE DOCTEUR. Est-il possible, Pierrot, que tu ne veuille jamais arrêter de parler? Tais-toi, je t’en supplie.

PIERROT. Mais, Monsieur, comment voulez-vous que je me taise? Je n’ai pas un moment de repos. Tant que la journée dure, il faut que je travaille après votre fille, votre nièce, et votre servante; et à peine la nuit est-elle venue, qu’il faut que je travaille après vous. Dès que je suis couché, vous commencez d’abord votre carillon : “Pierrot, Pierrot, lève-toi vite, allume la chandelle et me donne ma lunette à longue vue, je veux aller observer les asters; et vous voulez me faire croire que la lune est un monde comme le nôtre. La lune?! Par la jernibleu, j’enrage!

LE DOCTEUR. Pierrot, encore une fois, tais-toi! Encore un mot et je te fait battre!

PIERROT. Pableu, monsieur, quand vous devriez me tuer, il faut que je débagoule mon cœur. Je ne serai pas assez sot pour convenir que lune soit un monde. La lune, la lune morbleu, qui n’est pas plus grande qu’une omelette de huit oeufs.

LE DOCTEUR : Quel impertinent! Si tu avais un tant soit peu d’entendement, j’entrerai en raison avec toi : mais tu es une bête, un ignorant, un animal, et tais-toi encore une fois, tu ferais mieux de te coudre la bouche.

PIERROT, dépité : Ma foi, je m’y ferai hacher…

Le Docteur : Ma patience est miraculeuse. Essayons cependant, s’il est possible de le sortir de cet entêtement. Écoute animal! As-tu jamais remarqué ces certains nuages qu’on voit autour de la lune, ces…

Pierrot : J’entends bien, c’est à dire l’ornement de l’omelette.

Nolant de Fatouville, Arlequin empereur dans la lune
Watteau, Arlequin empereur dans la lune

Commentaires

Inscrivez-vous à notre mailing list !

* indicates required